Fil d'Actualités

La classe de seconde 7 s’est rendue accompagnée de Mesdames Callence, Rossignon et Zanardo à Strasbourg le 9 avril pour visiter trois lieux de cultes :

2018 rencontre intercultes 207 RLa Synagogue, l’église St Pierre le Vieux et la Grande Mosquée.

1er février 2018 : La seconde 2 rencontre Vélibor Cölic

20180201 Rencontre Velibor Colic8:24 : Nous accueillons Velibor Cölic sur le quai de la gare de Molsheim. Elisabeth Gervail l’accueille dans sa langue natale : "Dobar dan !" : Bonjour !
"Fino da ste doŠli kod nas !" : C'est bien que vous soyez venu nous voir !

9:00 : Les élèves avec Mme Mugel, leur professeur de lettres et Mme Eple-Scheuer leur professeur d’histoire rencontrent enfin Velibor Cölic.

Vélibor se présente et répondra aux questions préparées par les élèves. Des questions sur plusieurs thématiques : la guerre, l’exil, les migrants et son écriture.

Les élèves découvrent Vélibor Colic grand avec son 1,95m. Quand il parle, c’est avec tout son corps. Il ouvre grand les bras, allonge ses jambes, s’agite sur sa chaise et par son récit nous fait rire, sourire, multiplie les émotions.

Un label européen couronne le travail mené par Mme LUTZING avec sa classe de TL1 lors de la venue d'un réfugié Irakien en 2017.

photo 1L’an dernier, certains s’en souviendront peut-être (lien vers l'article "Rencontre solidaire"), nos élèves de TL1 avaient, d’échanges internationaux en interviews sur Skype et en personne, mené à bien un projet eTwinning (projet de travail collaboratif européen soutenu par le Conseil de l’Europe) sur la question des migrations actuelles et passées vers et depuis l’Europe.

Dans le cadre de son projet d’établissement pour une éducation à la citoyenneté, le lycée H. Meck s'associe à l’opération PYRAMIDE DE CHAUSSURES organisée pour la 23ème fois par Handicap International dans une trentaine de villes en France.

Il s’agit de rassembler un maximum de paires de chaussures pour soutenir la lutte contre les mines antipersonnel et les bombes à sous-munitions qui font encore de nombreuses victimes à travers le monde.

Au lycée la Pyramide de chaussures sera proposée dans la cour du lundi 18 au vendredi 22 septembre.

Ce mardi 7 Mars, les élèves deTL1 ont participé à un atelier du Mois de l’Autre avec l’association Ballade, autour du thème des récits de migrants.

Nouvelle image 1Nouvelle image 2

Après une première partie de 2h en anglais où les élèves ont approfondi la thématique de leurs origines, de la fluctuation des frontières, et des parcours des réfugiés d’hier et d’aujourd’hui, l’association nous a fait l’honneur d’un concert privé de guitare manouche par Jean-Claude Chojcan, professeur au Conservatoire de Strasbourg et spécialiste des musiques traditionnelles d’Europe, et Engé Helmstetter, guitariste de jazz qui évolue au sein de plusieurs groupes et se produit dans des festivals de jazz en France et à l’étranger.

Nouvelle image

Ce concert, entrecoupé de pauses narratives et suivi d’un temps d’échange plus intimiste en petits groupes avec les intervenants, a permis à la classe un moment à la fois enrichissant et dépaysant : des paysages enneigés de la Russie aux couleurs de l'Afrique, de l'histoire du peuple juif chassé d'Espagne, aux guinguettes de Paris, en passant par les Balkans, les musiciens ont emmené les élèves, par le biais de la guitare manouche, dans un voyage vers l'ouverture où le contact des cultures mène immanquablement vers plus de tolérance.

Nouvelle image 3

Le jeudi 26 janvier la TL1 a eu le grand honneur de recevoir Ahmed, réfugié politique irakien. Son histoire nous a bouleversés : suite au siège de Sinjar et à l'attaque de son village par Daesh le 3 août 2014, lui et quelques membres de sa famille (de la minorité yézidie) ont dû fuir l'Irak. Après un long périple, c'est à Obernai qu'il a finalement pu trouver refuge et soutien en octobre 2016, notamment grâce à l'association La Main tendue-67 et à Amnesty International.

Le message d’Ahmed est simple : patience et compréhension. Les réfugiés sont des gens qui ont été contraints de fuir leur pays, et sont ici parce qu’ils n’avaient plus d’autre choix, ce qu’il est important de faire comprendre au plus grand nombre. Ahmed a néanmoins exprimé sa joie et sa gratitude d’avoir rencontré tant de personnes bienveillantes au fil de son parcours, notamment Mme Manivong, son professeur de français de l’association La Main Tendue 67 qui l’accompagnait, et il s’est dit infiniment reconnaissant envers notre pays, qui lui a accordé le statut de réfugié.

Ce fut une rencontre au-delà des mots. Nous tenons à remercier encore Ahmed d’avoir eu le courage et la générosité de partager ce témoignage, et nous lui souhaitons la bienvenue ainsi qu’à sa famille, et en particulierà sa petite fille née il y a quelques mois en France, que ses parents ont prénommée Novin : "Nouvelle Vie".

Ahmed réfugié politique irakien

Ahmed reçoit un cadeau de la part de la classe : un Petit Robert Illustré pour l’encourager dans son apprentissage du français.

AhmedTL1

Photo de groupe à l’issue de la séance.