Il s’en est passé de beaux événements dans notre CDI cette année !Schiltigheim Gaël Faye à la rencontre des élèves du lycée Emile Mathis France 3 Grand Est

Les lecteurs du Prix littéraire Henri Meck ont été récompensés de leur investissement en rencontrant Franck Bouysse, auteur de Grossir le ciel le 13 mai dernier.

Si les lecteurs avaient accordé leur gros coup de cœur pour Eldorado de Laurent Gaudé, ils avaient craqué aussi pour Petit Pays, de Gaël Faye.

Johanna Bécue et Roxanne Krantz de 1èreL avaient invité en janvier dernier le romancier et chanteur de rapp à un échange en visio-conférence, mais l’artiste étant au Rwanda, il n’avait pas pu honorer leur demande.

Le destin voulait que nous rencontrions Gaël Faye et cette chance a été vécue par quatre élèves de notre lycée : Théo Untrau TS4, Corentin Aubry 1S4, Louis Distel TS2 et Joseph Laurent 1ES2. (photo ci-dessus)

Ces quatre élèves avaient participé au tournoi de slam le samedi 14 mai et s’ils n’ont pas remporté la victoire, ils ont néanmoins été invités par le Lycée Emile Mathis a rencontrer l’artiste.

C’est ainsi que nous avons pu être les spectateurs d’un beau projet mené depuis 2 ans dans leur établissement autour de la question des génocides. L'étude des génocides est fondamentale et nécessaire car ce qu'elle révèle de l'être humain doit nous rendre à tout jamais conscients du pire et, par conséquent, plus vigilants et plus sensibles à la question du vivre ensemble.  L’équipe avait mené en 2015/16 un projet d'étude comparée des génocides intitulé "Enquêtons sur les génocides pour mieux vivre ensemble aujourd'hui" et l'aboutissement en était une "Fête de la fraternité".

Et cette année, ils se sont lancés dans un projet intitulé Ensemble autour de Petit Pays.

L'envie de travailler sur ce livre est venue d'un engouement partagé par les professeurs et les intervenants extérieurs après sa lecture. Les élèves ont découvert ce texte fort, riche, et cette histoire bouleversante dans laquelle chacun, élève ou professeur, peut se retrouver parfois dans l'un ou l'autre personnage ­- peut-être encore plus pour certains de leurs élèves qui ont vécu la guerre et/ou l'exil.  Dans le projet Ensemble étaient mobilisés trois classes de leur établissement polyvalent : une classe d'apprentis en Logistique, une classe de 2nde Professionnelle Commerce et une classe de 1ère STMG - Sciences et Technologies du Management et de la Gestion. Chaque classe ont travaillé sur le livre et ont mené en parallèle une action spécifique.

La classe d'apprentis est en lien avec l'association Avega Agahozo et récolte des fonds pour la soutenir dans ses actions en faveur des veuves du génocide,

la classe de 2nde professionnelle est entrée en correspondance avec le Petit séminaire de Karubanda à Butare et travaille aussi sur la mise en œuvre de la réconciliation entre Hutu et Tutsi avec l'association Inshuti Nyanshuti.

La classe de 1ère STMG a suivi un Atelier Théâtre qui a abouti à un spectacle vivant s'inspirant de Petit Pays sans en être l'illustration.

Nous avons donc pu écouter une mise en voix de la correspondance entre les élèves de la classe de 2nde professionnelle avec le Petit séminaire de Karubanda à Butare.

Les élèves ont commencé par lire des correspondances extraites du roman Petit pays, puis leur correspondance avec les élèves du petit séminaire.

Gaël Faye a répondu à différentes questions posées par les élèves du petit séminaire de Butare et aussi aux questions des élèves du lycée Emile Mathis comme aux questions de nos quatre jeunes hommes.

La rencontre avec Gaël Faye s’est achevée musicalement avec une réalisation de l’ensemble musical ‘Même pas peur », puis tous les élèves ont repris en chœur le refrain de "Petit Pays", en kirundi, la langue du Burundi.

Gaël Faye a prolongé l'air avec une strophe version slam.

Dédicace de Gaël Faye

Dédicace de Gaël Faye