Au programme :

La découverte de l'organisation de la comptabilité dans l'entreprise, la production de l'information financière, l'organisation et le traitement des données dans le système d'information comptable, l'élaboration et l'interprétation des états financiers, la démarche budgétaire. Tous ces apprentissages se font le plus souvent en prenant appui sur différents logiciels (Progiciel de Gestion, tableur, …)

Témoignage enseignante

« Par exemple, lors d’un projet à réaliser en groupe (projet qui donnera d’ailleurs lieu à une évaluation pour le baccalauréat), les élèves vont être amenés à porter un jugement sur la santé financière d’une entreprise, analyser sa capacité d’investissement, proposer des solutions de financement adaptées, juger de la rentabilité de son activité, etc… Ils devront être capables de réaliser un véritable « diagnostic » de cette entreprise, devront se positionner en tant que gestionnaire, et faire des propositions pertinentes pour améliorer la situation de leur entreprise. Cette spécialité de terminale requiert de la rigueur et de l’application, et quand les bases sont acquises, l’élève va retirer une réelle satisfaction à voir les différentes pièces du « puzzle comptable » s’imbriquer ! Il n’est pas nécessaire d’être à proprement parlé « fort en maths », mais il faut cependant aimer jongler avec de nombreuses données quantitatives. Si cette spécialité lui a plu, l’élève pourra l’année d’après poursuivre dans cette voie, car les places en formations post-bac dans le domaine de la comptabilité et de la Gestion, ainsi que les débouchés professionnels y sont nombreux ! »

Delphine Matrat, enseignante

Témoignage élève

En STMG, les aspects qui me plaisent le plus sont le management et le droit et puis j'ai eu un coup de cœur pour la spécialité de terminale : gestion et finance. Au départ je voulais travailler dans les bureaux cela était donc un très bon compromis, même si je n'étais pas très sûre de ce que je voulais faire car je savais qu'on avait encore accès à tous les types d'études (grandes écoles, prépas, licence …) après un bac STMG. J'ai développé de nouvelles compétences dans les techniques de comptabilité et également en droit et en économie où l'on a appris des choses très utiles pour la vie de tous les jours. J'ai repris confiance en moi car en seconde j'avais des difficultés et je n'arrivais pas à m'adapter au rythme. J'aimerais, après le bac, faire un BTS opticien lunetier. Ce métier n'est pas vraiment en lien avec ma formation mais je me suis rendue compte que je voulais combiner les relations humaines avec l'administratif qui l'accompagne.

Laura, terminale STMG-GF, lycée Henri Meck à Molsheim